L’Ille-et-Vilaine : pôle incontournable du numérique en France

L’Audiar et la French Tech Rennes Saint Malo ont publié une enquête chiffrée concernant l’écosystème numérique d’Ille-et-Vilaine.

Emplois numériques et recherche publique

En 2016, le département comptait 35.300 emplois dans 4.200 entreprises et 11 laboratoires de recherche publics (2.800 emplois), ce qui le place au 3ème rang national pour la densité d’emplois numériques (part des emplois du numérique dans l’emploi total) et en fait le 3ème pôle de recherche publique au niveau national, derrière Paris et Grenoble.

Meilleure croissance de l’emploi numérique

Depuis 2008, 7200 emplois ont été créés, soit 900 emplois par an. En 2016, le département a connu une croissance de l’emploi numérique de 5% avec la création de 1258 emplois. Il s’agit de la plus forte croissance de l’emploi numérique en France. Toujours en termes de croissance de l’emploi, l’écosystème rennais a été le plus dynamique en 2016, devant Bordeaux, Nantes et Toulouse. Les principaux employeurs sont Orange, une quinzaine de multinationales high-tech comme Technicolor, Thales, Safran, STMicroelectronics, Ericsson ou Canon, et les entreprises de services du numérique.

Cybersécurité et IoT

Le département se distingue particulièrement dans deux spécialités : la cybersécurité et les objets connectés. En effet, Rennes s’impose de loin comme le 1er pôle alternatif à Paris, en accueillant 10% des start-ups françaises de la cybersécurité. L’Ille-et-Vilaine est aussi la 2ème concentration française en entreprises numériques spécialisées sur l’IoT. Les acteurs rennais sont particulièrement impliqués dans l’alliance LoRa, notamment avec Kerlink et Orange, membres fondateurs, et au sein de la fédération mondiale 3GPP avec Technicolor, Enensys ou B-com.

 

Source : Audiar

Crédit photo : INRIA / C. Lebedinsky