Cailabs, leader mondial de la mise en forme de la lumière

Cailabs est une entreprise française deep tech, leader mondial de la forme de la lumière. Cailabs concoit, fabrique et vend des solutions photoniques innovantes pour les réseaux locaux, les transmissions en espace libre et les lasers industriels. D’abord incubée pendant un an dans un laboratoire à Paris, Jean-François Morizur a choisi Rennes pour installer son entreprise, la ville regroupant tous les critères recherchés : connexion rapide à Paris par TGV, bon éco-système de start-up, centre-ville dynamique et surtout une excellente réputation et un environnement riche du secteur des télécoms. Depuis 2013, Cailabs, qui a bénéficié de plusieurs levées de fonds totalisant 16,6M€, connaît un fort développement grâce à sa technologie de rupture unique au monde qui a déjà séduit des acteurs importants de l’industrie.

 

Une technologie de rupture

En 2010, pendant sa thèse de doctorat réalisée en cotutelle au Laboratoire Kastler Brossel et à l’Australian National University, Jean-François Morizur et ses directeurs de thèse découvrent une innovation majeure : la Conversion Multi-Plan de la Lumière (MPLC). Mais ce n’est qu’en 2013 que Cailabs est fondée, pour appliquer l’innovation MPLC pour les télécommunications, à la demande d’Alcatel-Lucent. Dès ses débuts, Cailabs s’est donc engagée dans le monde des télécoms en développant une technologie unique qui gère la forme de la lumière dans une fibre optique pour augmenter ses performances. Ces développements mènent aux records de débit sur fibre de 2015 et 2017 avec l’opérateur Japonais KDDI (respectivement 2 et 10 Pbps), et font l’objet de 19 brevets.

A partir de ce cœur technologique, l’entreprise a développé une large gamme de solutions. Aroona améliore les réseaux locaux (LAN) notamment dans les usines, bases militaires, stations de ski ou universités. Aroona augmente considérablement la bandes passantes des fibres existantes, sans intervention sur les infrastructures, ce qui nécessite un investissement jusqu’à 10 fois inférieur à celui d’un recâblage classique tout en multipliant 100 à 400 fois les performances en débit. La solution Canunda est destinée à la mise en forme de laser industriels pour l’amélioration des procédés d’usinage (découpe, soudure, impression 3D) par laser. Tilba lui ouvre le marché des communications terre-satellite, qui rend possible les communications lasers de grande distance en dépit des turbulences de l’atmosphère.

 

Une stratégie gagnante de partenariats

Depuis 2016, Cailabs a noué des accords de coopération avec Safran (aéronautique), Amplitude Laser Group (industrie), Tellabs (télécoms) et bien d’autres partenaires, afin de développer les solutions qui répondent au mieux aux besoins du marché.

Ainsi, en 2018, la PME bretonne a signé un accord avec Safran Electrical & Powers (Toulouse), le leader mondial des systèmes électriques aéronautiques. Cailabs et Safran Electrial & Power ont pour objectif de transposer la technologie disruptive de Cailabs dans l’aéronautique afin de décupler les capacités de transport de données à bord des avions, tout en réduisant les coûts et la complexité du câblage.

En septembre dernier, Cailabs a annoncé un partenariat avec l’Institut Maupertuis (Bruz) afin d’améliorer la qualité et le rendement des procédés laser haute puissance dans l’aéronautique, le naval et l’automobile. Ainsi, les deux entités proposent conjointement aux industriels de réaliser des tests process préliminaires mettant en avant les apports de la mise en forme pour un procédé donné.

Connue mondialement pour son expertise, l’entreprise est sollicitée pour s’atteller à de nouveaux défis liés à la mise en forme de la lumière, des fibres transocéaniques à la défense ou la cybersécurité. Ainsi, le projet Sifom, soutenu par la DGA et développé en partenariat avec une autre entreprise bretonne, a permis de développer une solution de protection des données confidentielles dans les fibres optiques et de détection des tentatives d’intrusions.

 

Des levées de fonds pour une croissance remarquable

Depuis sa création en 2013, Cailabs a réalisé des levées de fonds pour un montant global de 16,6M€ : 2,6M€ obtenus lors d’un premier tour de table en 2013, suivi d’un second tour de 1M€ en 2016 puis de 5M€ en 2017. L’entreprise vient de lever 8M€ en octobre auprès de Supernova Invest, leader de l’investissement deeptech en France, via son fonds Crédit agricole innovation et territoire.

Definvest, le fonds du Ministère des Armées géré par Bpifrance, dont la vocation est de soutenir les PME stratégiques pour la défense, participe à ce tour de table. Le Ministère montre ainsi son intérêt pour les technologies de Cailabs « dont les applications militaires sont nombreuses et très prometteuses » selon Florence Parly, Ministre des Armées, et lui ouvre les portes du marché de la défense. Entré au capital de Cailabs en 2017, Safran Corporate Ventures participe aussi à ce nouveau tour de table, comme Innovacom et Starquest Capital, investisseurs historiques de la société rennaise.

Cette opération va permettre à Cailabs de structurer son développement industriel et de poursuivre sa stratégie de partenariat et son déploiement commercial, notamment à l’export, aux Etats-Unis, mais aussi au Japon, en Corée du Sud ou encore en Chine. Cailabs réalise déjà 80% de ses activités à l’export. Afin d’accompagner sa croissance, Cailabs a doublé ses effectifs en 2018 et renforce continuellement son équipe composée de 44 collaborateurs actuellement.

 


L’équipe Invest in Bretagne a une excellente connaissance de l’écosystème breton et travaille en collaboration étroite avec les entreprises de votre secteur. Vous souhaitez les rencontrer ? Contactez-nous à contact@invest-in-bretagne.org.